Oyst se met au service du e-commerce

Oyst permet de répondre à un enjeu essentiel du e-commerce, celui de...

La start-up a pour but de résoudre une vraie problématique : l'abandon des achats pendant le processus visant à convertir l'internaute en client. Les boutiques électroniques n’ont aucuns frais à avancer, Oyst se rémunère grâce aux commissions sur les ventes. Si un produit séduit un visiteur, il n'a qu'à cliquer une seule et unique fois et la vente est conclue.

Oyst raccourcit le parcours d'achat sur internet

Chaque opération se révèle simple avec Oyst, qu'il soit question de booker un voyage ou bien de se payer un téléphone. La start-up s'appuie sur un constat : le processus pour acheter sur internet se révèle très souvent astreignant. En cliquant sur le bouton dédié joint au produit désiré, l'achat est réalisé et une fenêtre de validation s'ouvre instantanément. Grâce à des techniques telle que la biométrie, l'identification des utilisateurs d’Oyst est tout à fait sécurisée. La start-up Oyst est née dans le courant de l'année 2016 avec l’envie d’attaquer la chaîne de valeur du web la plus précieuse. À 30 ans, Julien Foussard est à la tête d'un fonds d'investissement et il est par ailleurs responsable du lancement de pas moins d'une dizaine de start-ups. L'entreprise a été créée par Julien Foussard et Quentin Vigneau, deux entrepreneurs français. Une trentaine de personnes ont déjà décidé d'accompagner les deux créateurs de l'entreprise Oyst.

De grandes ambitions pour la société

Le règlement en un clic ne représente que le début pour Oyst. À terme, Oyst veut créer un algorithme qui devance les désirs du consommateur, en repérant certaines choses. Le commerce en ligne représente actuellement 1 500 milliards d'euros dans le monde, dont 70 en France.